Symi via Rhodes

Fly FPO227

Fly FPO227

De nouveau en Grèce, après l’île de Corfou, nous posons nos valises sur l’île de Rhodes, et nous faisons une balade jusqu’à l’île de Symi. Ciel bleu, mer bleue, température idéale 30-33 ° le jour et 24-26 la nuit. Une semaine des plus agréable, si vous le voulez bien suivez nous, on vous raconte…

 

L’île de SYMI

Dans la mythologie grecque, Symi est le lieu de naissance des Trois Grâces et tire son nom d’une des épouses de Poséidon : la nymphe Syme.

SymiL’île de Symi fait partie de l’archipel du Dodécanèse, dans la mer Égée. Elle est située à 41 kilomètres de Rhodes, 425 kilomètres du Pirée et est toute proche des côtes turques. L’île est montagneuse, l’intérieur est parsemé de petites vallées et son littoral voit alterner falaises et criques. La ville principale, également appelée Symi, est située sur la côte nord-est et regroupe la majorité des 2 560 habitants de l’île qui vivent

Les éponges de Symi

Les éponges de Symi

principalement de la pêche, des pêcheurs d’éponges, du commerce et du tourisme,la population de l’île décuple alors en haute saison et se voit compter plus de 25 000 habitants. En plus de ses nombreux lieux historiques, l’île est populaire auprès des touristes pour ses plages isolées accessibles uniquement par la mer. L’île est entourée par de nombreuses petites îles et îlots tout proches : Nymos, Chondros, Plati, Ghi, Koupi, Megalonisi, Karavalonisi, Marmaras, Pano Nero, Seskli, Strogglios,… Symi fait partie des îles du Dodécanèse qui ne sont pas autosuffisantes en eau potable. Elle reçoit de l’eau tous les ans (et surtout l’été à cause de la saison touristique) depuis Rhodes pour un coût moyen de cinq euros le mètre-cube.

Symi

Symi

Symi le port

Symi le port

Symi possède le plus beau port en Grèce. De chaque côté de montée abruptes au niveau des maisons, un peu de blanc, certaines jaune pastel, mais pratiquement toutes avec fronton néo-classique – un rappel qu’il y a 100 ans ce fut l’une des îles les plus prospères de la Grèce. Il y n’a eu pratiquement aucune construction moderne en béton jusqu’à maintenant. Ces belles maisons anciennes ont été ressuscitées pour les visiteurs. L’esprit de l’île reste intact.

Symi est située dans le sud du Dodécanèse, au nord de Rhodes et à proximité de la côte de la Turquie au sud-ouest. L’île a un peu plus de 13 km du nord/sud et 8 km d’est/ouest, avec une superficie d’environ 68 km carrés. Symi est divisée en zones distinctes – Yialos est le port principal. Chorio, littéralement « village », est la ville du haut. Pedi Bay est la vallée en bas. Chorio est au sud de Yialos. Nimborios est la baie et la colonie au nord de Yialos. Il y a une petite colonie à Marathounda et un complexe de monastère majeur à Panormitis.

Symi le Monastère

Symi le Monastère

Le monastère de l’Archange Michael à Panormitis, est le plus célèbre monastère de l’île. L’église originale de Saint-Michel a été construite vers 450 après J.-C. sur le site d’un ancien temple d’Apollon. Il contient une magnifique icône de l’archange et deux sections intéressantes de musée. Un hébergement peut être organisé. Il ya d’autres églises et monastères d’intérêt et qui sont bien dans le cadre d’une excursion organisée ou en bateau car à pied l’accès est difficile, ou dans le cas de Nimos, impossible.

 

L’île de RHODES

Un peu de Mythologie…

Hélios est le premier à voir l’île sortir des eaux et la trouve si belle qu’il décide de la prendre sous sa protection. Quelque temps après, une nymphe locale appelée Rhodé donne sept fils et une fille à Hélios. Kerkafos, le second fils, devient père de trois enfants, trois garçons dont les noms sont Kamiros, Ialissos et Lindos, qui créent les trois premières cités de l’île. Selon le Catalogue des Vaisseaux, la cité de Lindos fournit neuf navires aux Achéens pendant la guerre de Troie. Ils sont menés par Tlépolème, fils d’Héraclès.

Rhodes de nos jours…

L’île de Rhodes a la forme d’un fer de lance de 79,7 kilomètres de long pour 38 kilomètres de large. D’une superficie d’environ Rhodes1 400 km2, l’île compte approximativement 220 kilomètres de côtes. Rhodes culmine à 1 216 mètres au mont Attavyros. Tandis que les rivages sont rocheux, l’intérieur est constitué de bandes de terres arables où sont cultivés agrumes, vignes, légumes et olives, entre autres.

La ville de Rhodes est située à l’extrémité nord de l’île, c’est-à-dire à l’emplacement des ports commerciaux antiques et modernes. L’aéroport principalest situé 14 kilomètres au sud-ouest de la ville, à Diagoras. Le réseau routier de l’île rayonne depuis la ville.

Le Cerf et la Biche symboles de Rhodes

Le Cerf et la Biche symboles de Rhodes

La biche, symbole de la ville de Rhodes, et le cerf gardent l’entrée du port où le colosse a la réputation d’avoir été construit. C’est sur le port de Mandraki qu’est sensé avoir été construit le fameux colosse en bronze, haut de 32 m, en 305 av JC. Elle devait marquer la victoire des Rhodiens sur le roi de Macédoine Démétrios Poliorcète.

Les remparts

Les remparts

Bien entendu on ne peut pas passer à Rhodes sans voir la vieille ville, et ses remparts.

Rhodes a subi de nombreux séismes au cours de son histoire. Parmi les plus importants, on peut noter celui de -226 qui a détruit le célèbre colosse de Rhodes, ou celui du 3 mai 1481 qui a détruit une grande partie de la ville de Rhodes. Dans l’histoire contemporaine, on retient le séisme très important qui a frappé l’île le 26 juin 1926. Plus récemment, Rhodes a été frappée par un tremblement de terre d’une magnitude de 6,3 le 15 juillet 2008, causant des dommages mineurs à quelques vieux bâtiments.

En dehors de la ville de Rhodes, l’île est parsemée de petits villages et stations balnéaires, dont Faliraki, Lindos, Kremasti, Haraki, Pefkos, Archangelos, Afantou, Koskinou, Embona (Attavyros), Paradisi et Trianta (Ialysos). Le tourisme est la première source de revenus de l’île.

On fait le tour de l’île ?

Sur le chemin de Prasonissi du côté ouest de l’île, il existe deux trésors cachés : La forteresse de Kritinia

Monolithos

Monolithos

et le château de Monolithos

Château de Kritinia

Château de Kritinia

. A 54 km de la ville de Rhodes, vous pouvez voir la forteresse de Kritinia qui a été construite il y a 500 ans et se trouve en très bon état encore!

Un mélange de savoir-faire byzantin et médiéval qui offre une vue imprenable sur l’île voisine de Halki et ses îlots

 

Kamiros

Kamiros

Kamiros

Était une des trois grandes villes de l’antiquité de l’île qui connut son apogée aux VIe et Ve s. av. J.-C., grâce à son économie rurale. Les vestiges de la ville et de la nécropole voisine ont été découverts en 1859 dans une région boisée. Les imposants édifices publics, l’Agorà, les temples, les demeures privées et l’acropole au sommet de la colline témoignent de la splendeur et de la richesse de l’ancienne Kamiros. Après la création de la vile de Rhodes en 408 av. J.-C., commence la décadence pour Kamiros qui continuera néanmoins d’être habitée jusqu’à l’époque de l’empereur Justinien. Ici naquirent les grands poètes Pisandre et Anaxandridès. Il s’agit d’un site archéologique particulièrement important, et l’ancienne agglomération a été sauvée en excellentes conditions. Sur l’acropole de Kamiros, on a retrouvé les restes du péribole et du périptère du temple de la déesse Athéna Kamira. Le système d’égouts de la ville et une grande citerne d’eau ont été conservés jusqu’à nos jours. Kamiros à été construite sur des terrasses légèrement inclinées Les constructions appartiennent à l’ère post hellénique et à l’époque romaine.

Lindos

Lindos

Lindos

Mentionnée dans le Catalogue des vaisseaux, elle est fondée selon la tradition par les Doriens au Xe siècle av. J.-C. Elle fait partie de l’Hexapole dorienne, qui comprend également les deux cités rhodiennes Ialysos et Camiros, ainsi que les cités d’Asie mineure Cos, Cnide et Halicarnasse. La cité compte alors deux temples renommés, l’un dédié à Athéna Lindia, l’autre à Héraclès. Son acropole a révélé des inscriptions et des monuments en forme de vaisseaux, dont la forme n’est pas sans évoquer le socle de la Victoire de Samothrace

La vallée des papillons 

Panaxia Quadripunctaria

Panaxia Quadripunctaria

En termes de flore et de faune, Rhodes est plus proche de l’Asie Mineure que du reste de la Grèce. L’intérieur de l’île est montagneux, peu habité et couvert de forêts de pins et de cyprès. L’île abrite des cerfs communs de Rhodes. La vallée de Petaludes (« vallée des papillons » en grec) accueille en été un grand nombre de papillons de la famille des Arctiidaes, telle l’Écaille chinée. De plus, l’hespérie de Lederer (Thymelicus hyrax) est signalé dans cette île.

 

 

 Mes sources : Les Grecs sont très accueillants, et répondent gentiment aux questions qu’on leur pose, les dépliants trouvés sur place, quand ils sont en français et c’est très rare, ensuite les guides (nous en avons rencontré un dans un restaurant de Symi, il nous a fait goûter du poisson une spécialité de l’île), les livres Baedeker îles Grecques, certains sites, et Wikipédia.

 

 

Publicités

2 commentaires sur “Symi via Rhodes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s